Pensez Blockchain

 
Projet baniere pour article.jpg

Qu’est qu’un portefeuille numérique ?

Un portefeuille numérique est un logiciel qui permet d’interagir avec la chaîne de blocs sans avoir besoin de télécharger la chaîne de blocs (on utilise généralement l’expression de « noeuds légers » ). Vos clés privées (permettant de signer et d’effectuer des transactions avec la chaîne de blocs) sont dans le logiciel, c’est-à-dire dans le portefeuille, encryptées sur votre ordinateur ou téléphone portable grâce à un mot de passe. 

Étape 1 : Télécharger le logiciel « portefeuille numérique »

Il existe de multiples portefeuilles numériques. Le site bitcoin.org recense les logiciels les plus fiables en matière de portefeuilles numériques. Dans ce tutoriel, le portefeuille Electrum va servir d’exemple : il est fiable, efficace et fonctionne à la fois sur Windows, OSX et Linux. Il peut directement être téléchargé sur le site Electrum

.
Image 1.png

Étape 2 – Initialisation du portefeuille

Après avoir téléchargé et installé le portefeuille, il faut dans un premier temps lui donner un nom.

Image 2.png

Ensuite s’opère le choix du type de portefeuille. Il est recommandé de choisir un portefeuille avec un double-facteur d’authentification (cela permet d’augmenter la sécurité). Dans le cas spécifique de ce tutoriel, il est possible de le faire grâce à l’application « Google Authentificator » sur son téléphone.

.
Image 3.png

Acceptez ensuite l’avertissement (« disclaimer ») et choisissez l’option créer une nouvelle "seed" (ce qui va permettre de générer une clé privée) puis choisissez l’option Segwit 2FA. Le mot de passe qui vous sera donné ne doit pas être conservé sur un ordinateur. Il est conseillé de faire cette action (la création d’un mot de passe) sur un ordinateur non connecté à Internet afin d’éviter les risques de piratage.

Image 4.png
Image 5.png

Recopiez la « seed » de votre portefeuille sur une feuille de papier. Dans ce tutoriel, la graine ou « seed » est la phrase complète (voir la capture d’écran plus haut) : mass radar win muffin ice pelican miracle logic build erode sauce debris.

ATTENTION : Si la « seed » est perdue, il sera très difficile de récupérer ses cryptomonnaies.
Il faut ensuite confirmer la « seed » puis créer un mot de passe qui va encrypter le portefeuille («wallet »). Il est conseillé de choisir un mot de passe très sécurisé.
ATTENTION : Si la « seed » est perdue, il sera très difficile de récupérer ses cryptomonnaies.

Cliquez sur suivant ("next") puis le service TrustedCoin demande une adresse courriel. Ensuite, un QR code est émis pour l’authentification à double facteur. Il faut le scanner avec l’application « Google Authentificator » puis entrer le code que l’application donne.

Image 7.png
Image 8.png

A noter que l’utilisation de « Google Authentificator » nécessite l’utilisation d’un téléphone portable. L’application est disponible selon le modèle, sur l’« App Store » ou « Google Play ». La numérisation se faisant grâce à l’appareil photo du téléphone. L’application donnera alors le code nécessaire à inscrire sur le logiciel. Le but de cette manœuvre est de minimiser les risques de piratage et d’assurer une sécurité maximum. Votre portefeuille est maintenant initialisé !

Étape 3 – Transférer vos bitcoins dans le portefeuille et en transmettre

Cliquez sur l’onglet recevoir ("Receive") puis copiez votre adresse ("Receiving address"). Pour envoyer vos bitcoins, vous pouvez depuis une plateforme d’échange (cf. tutoriel – Comment acheter des bitcoins) recopier l’adresse choisie et envoyer des bitcoins.

Image 10.png

Une fois la transaction achevée, vous verrez sur votre portefeuille numérique qu’elle est en train d’être acceptée par la blockchain chaîne de blocs. Cela peut prendre en moyenne 10 minutes.

Image 11.png
Image 12.png
Et voilà !
Image 13.png

Pour envoyer des bitcoins, cliquez maintenant sur l’onglet "Send". Écrivez ou collez l’adresse du receveur dans la case "Pay too" et choisissez la somme que vous souhaitez envoyer. Vous pouvez également choisir de payer des frais élevés pour que la transaction soit plus rapide ou payer moins de frais, mais la transaction sera plus lente.

Image 14.png

Votre mot de passe vous sera demandé ainsi qu’un code donné par votre double authentificateur puis la transaction sera réalisée.

Après quelques minutes, la transaction sera acceptée dans un bloc. Si elle est envoyée à une plateforme d’échange, il se peut qu’une confirmation supérieure soit requise. La plateforme d’échange doit attendre que plusieurs blocs se soient ajoutés à celui qui contient la transaction avant de donner l’accès aux fonds (ce qui implique un temps d’attente plus élevé). La transaction sera alors toujours en attente sur l’échange même si elle est considérée comme terminée pour votre portefeuille.

La petite horloge à gauche de la transaction vous montre le nombre de blocs ajoutés à celui qui contient la transaction.

Image 15.png

Comment se reconnecter au portefeuille ?

Il suffit de lancer le logiciel Electrum (c’est le logiciel utilisé dans ce tutoriel, mais il en existe d’autres), le nom du portefeuille et le mot de passe seront demandés.

Image 16.png

Pour aller plus loin

Le logiciel peut se connecter avec la chaîne de blocs par la méthode du « Simple Payment Verification » (SPV) : il télécharge seulement l’entête de chaque bloc et peut vérifier qu’une transaction est bien comprise dans la chaîne de blocs. C’est une façon efficace, fiable et rapide d’interagir avec la chaîne de blocs sans avoir besoin de la télécharger (celle du bitcoin peut faire jusqu’à plus de 100Gb !).

Le portefeuille créé ici fonctionne en « multisig 2-de-3 ». Cela veut dire qu’il existe 3 clés privées et que 2 sont nécessaires pour faire une transaction.

- Une clé est la seed que l’on recopie sur un papier (cold storage, elle servira de « back up »).

- Une clé est cryptée dans le logiciel par notre mot de passe.

- Une clé est sur le serveur de TrustedCoin pour l’authentification à double facteur (comme ils n’ont qu’une clé, ils ne peuvent pas faire de transaction, nous possédons toujours les bitcoins).

Pour une transaction normale, on utilise la clé qui est dans notre ordinateur (décryptée avec le mot de passe) et celle sur le serveur (en transmettant le code de l’authentificateur, le serveur envoie la transaction signée).

- Si le serveur est coupé, on peut toujours récupérer nos bitcoins à l’aide de la sauvegarde.

- Si on perd la sauvegarde, on a toujours deux clés (avec le serveur), mais il vaut mieux créer un nouveau portefeuille.